Pôle bien-être Les Pyramides

Zone d'activité Belle aire

5 rue Galilée 17440 Aytré

Nathalie Lamour Hypnothérapie pour les émotions à La Rochelle

Gérez votre stress avec Nathalie Lamour en Charente-Maritime

L'âme s'incarne dans un corps de chair dont tout le fonctionnement est assuré par l'inconscient, l''automate comme l'appelait Sigmud Freud.

Durant les premières années de notre vie (environ 7ans), le corps est guidé par l'âme qui sait reconnaître les âmes auprès desquelles elle va pouvoir guérir ses blessures et régler ses dettes karmiques, et qui a en elle tous les pouvoirs alchimiques de transmuter les énergies.

Chaque Un naît dans tel pays, qui pratique telle culture, au sein de telle famille et reçoit un certaine éducation …. et se constitue alors tout autour de Soi une certaine structure de notre personnalité, l'ego.

Cette structure égoïque est composée de toutes les défenses et barrières acquises, toutes les peurs et les croyances induites de générations en générations.

L'ego termine sa construction jusqu'à se densifier complètement à l'age de l'adolescence, nous coupons alors du Père «/le ciel » et de la Mère «/la Terre ».

L'ego prend alors les commandes du véhicule de chair privant l'âme de sa liberté d'évoluer dans l'amour inconditionnel et la joie.

L'adolescent alors coupé de sa connexion au Tout, privé de sa toute puissance se retrouve enfermé «/enfer/» dans la cage de son mental jouant dorénavant, tout comme ses parents des rôles de bourreau, de victime ou bien de sauveur en fonction des egos qu'il rencontre sur son chemin.

Un sentiment de révolte s'installe alors contre ses parents qui l'ont coupé de la source, parents qui tentent en vain de se racheter...

L’ego humain, indispensable à notre survie ici-bas tant que nous sommes inconscients, représente cette interface qui nous permet d’interagir avec le monde extérieur, à travers les cinq sens.

L’ego s’appuie sur ce qui est concret, tangible, et juste sur ce qu'il a appris.

L'ego représente la façon dont nous avons perçu, et percevons donc, tous les événements tels que nous les avons vécus et enregistrés dans notre mémoire.

L’ego représente notre jeu d’acteur.

Lorsque l’on s’identifie à lui, nous vivons sur le plan mental inférieur, dans l’illusion et le déni de l’esprit, alimentant alors l’ego.

Il est le «/petit moi » dans sa majesté.

Ce sentiment du «/ moi je » qui ne permet aucune évolution, ce « Moi jeu de lego…» de 7 ans d'âge mental.

Jugeant d'heureux ou de malheureux tous les événements que nous vivons, de bien ou de mal ce que nous faisons, nous comparant aux autres qu'il croit mieux que nous, nous critiquant souvent pour nous forcer ou nous empêcher … d'évoluer surtout.

S'il juge ce que nous vivons de malheureux, l'ego en tire une conclusion, laquelle devient une croyance qui cherche à nous éviter une souffrance.
Et s'il juge un événement d'heureux l'ego nous invite à vouloir répéter cet événement celui-ci étant porteur de joie « frustration ».
Toutes ces mémoires, de part l’énergie que nous leur fournissons à chaque fois que cette façon de penser dirige notre vie, deviennent comme des personnalités avec leur propre volonté de vivre.
L’ego représentant toute cette structure de croyances se sent très puissant, car il est convaincu que ce qu’il croit est ce qu’il y a de mieux pour nous.
L’ego est une création du mental humain, une prison dont les barreaux sont d’autant plus puissants que nous les prenons pour notre vraie nature et que nous nommons fièrement
« Notre personnalité ».

Le mental représente toutes les voix de l’ego / L’âme représente la voie « la voix » de l’être.
« Le mental est le maître par excellence de la chute » Kant

  • L’ego juge et accuse ; l’âme pardonne sans juger.

  •  L’ego sépare ; l’âme rassemble pour retrouver l’unité « plus besoin de ses parents ».

  • L’ego, divise « pour mieux régner » ; l’âme œuvre pour la paix.

  • L’ego compare ; l’âme est incomparable.
  • L’ego est dans le pouvoir, le faire et l’avoir ; l’âme est dans l’être.
  • L’ego réfléchit, l’âme éclaire.
  • L’ego veut du concret ; l’âme veut qu’on créé…

Plus d'informations sur l'ego par Nathalie Lamour

La personnalité est définie comme un ensemble stable de comportements, d’émotions et de pensées en réaction à l’environnement qui caractérisent l’individu.
Organisée en fin d’adolescence, elle est formée à partir du tempérament qui est le résultat de l’hérédité sous l’influence de l’environnement, de la culture, et de l’éducation qui modèlent et régulent les comportements innés.
De nombreuses personnes tiennent à leur image de marque « persona - masque social ». Une image qu’ils se font d’eux-mêmes et qu’ils veulent donner aux autres.

La croissance de l’ego est inévitable et nécessaire comme protection et sans lui il n’y aurait pas d’existence possible.
Il est une réponse à nos craintes, une stratégie de survie constituée de protections et de défenses.
L’ego impose sa volonté sur trois champs d’opérations : le corps, le milieu naturel et le milieu social.
L’égo ne voit que le monde superficiel « je crois ce que je vois » dans un désir de pouvoir et d’exigence d’avoir raison.
Il est dépourvu de substance véritable car il est une entité artificielle attachée à sa survie.
L’ego est un archétype, une représentation chargée d’énergie.

Engourdit dans un certain confort « zone de confort », refusant de regarder autre chose que ce qu’on lui a toujours montré, l’ego invite à se polariser sur son nombril, en restant dans l’envie, la jalousie, la colère…Il constitue un obstacle à notre progrès.

Lorsque que l’homme choisit d’ignorer son esprit, l’orgueil s’installe. 

L’orgueil est un parricide qui élimine le moi suprême.

L’orgueilleux vit dans une surestimation de lui-même, dans l’apparence de ce qu’il imagine être.

Choisir de rester enfermer « enfer » dans sa zone de confort « fort con », c’est lutter contre sa toute puissance créatrice, dans une torture morale qui ne fait pas grandir. 

Piétinant, martelant le sol de son pas duel, se plaignant et maugréant contre des lois qu’il s’empresse de voter…bref.

Dépasser la dimension réduite de la personnalité, c’est accepter de détruire sa réputation, et le remède à la peur, c’est l’action.

Passer sa vie à lutter pour tenter en vain d’échapper à son destin, c’est comme revenir bredouille d’un pays de pierres précieuses.

Il est impossible de connaître la vérité sans percer la structure archaïque de l’ego pour laisser passer la lumière «  d’où l’intérêt d’être un peu fêlé ».

Faire des trous dans l’ego…. Plus je fais des trous, plus la lumière passe…Et puis persévérer « percez et vous verrez ».

L’esprit du mouvement passe par l’inconfort.

Je perçois …je perds soi…je perds l’image pour montrer l’être qu’il y a à l’intérieur.

L’âme agitée par sa souffrance « âme = soufre en alchimie » est enfermée « enfer » derrière des parois faisant obstacle à la lumière. Nettoyer la surface pour trouver la transparence «  qui traverse les apparences ».

La lumière pénètre alors dans les ténèbres et nous éclaire.

Tant que nous sommes derrière les parois, la lumière se reflète, nous ne faisons que briller, en cherchant le regard, flattant l’égo.

 

Nous sommes en accord  lorsque nous vivons notre véritable histoire et non lorsque nous revivons nos mémoires ou la vie des autres « l’avis des autres ».

 

Abandonner l’ego pour libérer l’âme, c’est passer du « moi je » au «  je suis », de l’orgueil à la dignité.

 

S’accepter tel que l’on est « tel que l’on naît » ouvre la voie de transformation vers la guérison de l’âme.

Se mettre à nu pour retrouver l’unité et le calme des profondeurs sous la multiplicité de la surface.

Et laisser la magie « l’âme agit » réaliser l’apprentissage « l’apprenti sage » d’un nouveau passage «  pas sage » vers la mort «  l’âme hors ».

 

En transformant notre dimension intérieure, nous pouvons changer le monde extérieur qui nous entoure, car la réalité est bien plus vaste et la vie à un sens.

 

Il est totalement vain de lutter contre l'humain mais il est possible de le transcender.

En théosophie, l'âme est appelée Ego avec un grand E .

 

J'ai créé une séance d'hypnose qui permet de transcender son ego humain en Ego Divin.

« voir dans la rubrique formation du site ».

Définition Théosophie : Doctrine fondée sur la théorie de la sagesse divine omniprésente dans le monde manifesté et notamment dans l'homme.

   Pôle bien-être les Pyramides

Zone d'activité Belle Aire

5 rue Galilée 17440 Aytré